Pratique des Biostatistiques
Dernière modification: 15 décembre 2010

Exercices

Exercice 1

Afin d'étudier les risques de l'accouchement liés à l'age de la mère, une équipe de chercheurs a suivi 180 femmes camerounaises de plus de quarante ans et 532 agées entre vingt et trente ans. Parmi les femmes de plus de quarante ans, 29 ont dû accoucher par césarienne. Parmi les femmes plus jeunes, 53 ont eu recours à cette technique.

  1. De quel type d'étude épidémiologique s'agit-il ? Justifiez votre réponse.
  2. Présentez les résultats de l'étude sous forme d'un tableau.
  3. Si c'est possible, déterminez le risque absolu de césarienne chez les femmes de plus de quarante ans.
  4. Si c'est possible, déterminez le risque absolu de césarienne chez les femmes agées entre vingt et trente ans.
  5. Si c'est possible, déterminez le risque relatif. Est-il significatif ? Quel est son intervalle de confiance ?
  6. Le risque attribuable peut-il être calculé ? Si oui, quel est-il ? Si non, pourquoi ?

Exercice 2

Afin d'étudier les risques de l'accouchement liés à l'age de la mère, une équipe de chercheurs a suivi 180 femmes camerounaises de plus de quarante ans et 532 agées entre vingt et trente ans. 52 femmes ont donné naissance à un fœtus sans vie (=mortinatalité) dont 21 mères de plus de quarante ans.

  1. De quel type d'étude épidémiologique s'agit-il ? Justifiez votre réponse.
  2. Présentez les résultats de l'étude sous forme d'un tableau.
  3. Si c'est possible, déterminez le risque absolu de mortinatalité chez les femmes de plus de quarante ans.
  4. Si c'est possible, déterminez le risque absolu de mortinatalité chez les femmes agées entre vingt et trente ans.
  5. Le risque de mortinatalité est-il significativement plus élevé chez les femmes de plus de quarante ans que chez les femmes agées entre vingt et trente ?
  6. Quel est l'intervalle de confiance du risque relatif de mortinatalité ?
  7. Le risque attribuable peut-il être calculé ? Si oui, quel est-il ? Si non, pourquoi ?

Exercice 3

Afin de mettre en évidence un lien entre une exposition à des vapeurs de diesel et l'apparition d'un cancer des poumons, une équipe de chercheurs suédois a mené une étude sur 1042 personnes atteintes d'un cancer des poumons et 2364 personnes saines. Ils ont dénombrés respectivement 200 et 373 personnes ayant été exposées à des vapeurs de diesel.

  1. De quel type d'étude épidémiologique s'agit-il ? Justifiez votre réponse.
  2. Présentez les résultats de l'étude sous forme d'un tableau.
  3. Si c'est possible, déterminer les risques absolus chez les personnes exposées ou non-exposées aux vapeurs de diesel.
  4. Quel est le risque relatif de développer un cancer des poumons ? Est-il calculable directement ? Comment peut-on l'estimer ?
  5. Le risque relatif estimé est-il significatif ? Quel est son intervalle de confiance ?
  6. Quelle la proportion de cas de cancer des poumons qui serait évités si l'exposition aux vapeurs de diesel n'existait pas ?